mercredi, 17 octobre, 2018

Affaire Mennel : #BalanceTonAntisémite VS Panamza & et consorts, Par Sarah Cattan

Pour toi Lecteur qui aurais pas suivi, faut que j’te dise que Mennel a posté une video sur Facebook pour annoncer son retrait de The Voice. T’as pas suivi L’Affaire Mennel ? Tu fais quoi dans ta life ?

Séance de rattrapage. Si tu ouvres L’Obs, tu lis Mennel, une Française ordinaire, le tas de mensonges écrit par Saïd Benmouffok, un prof de philo qui exerce à Condorcet. Mennel, elle serait rien, dit-il, que la pauvre victime d’une polémique sur les réseaux sociaux lui prêtant des sympathies islamistes. Cette p’tite chose écrivit récemment des horreurs, et voilà son erreur de jeunesse instrumentalisée jusqu’à l’écrasement public d’une jeune femme.

Tout ça rapport à The Voice. Une émission où tu viens faire entendre ta voice. Mennel elle aurait rien fait que venir chanter le magnifique Hallelujah de Leonard Cohen.

Mais voilà : elle portait un turban. Un foulard. Un truc quoi. Elle chanta une partie en arabe. Les réseaux allèrent fouiner : elle aurait jadis tweeté des idées stupides à tendance complotiste. Le prof de philo, il est indulgent. Il accepte les excuses de la voice. Il accuse la France qui aurait décidé de faire rendre gorge à la donzelle. Lui il te raconte l’histoire d’une gamine française interprétant en arabe la chanson d’un chanteur juif et y voit un superbe symbole. Il dénonce cette France qui a vu ce soir-là sur TF1 un agent de l’ennemi. Le mal au visage d’angeLe paravent de l’islamismeCette France, qui confond les erreurs de sa jeunesse et les horreurs de son ennemi. Il prend cause pour cette Française ordinaire, tuée par l’extrême droite et les laïcards, qui lui refusèrent sa part de la France, cette française en laquelle d’autres, nombreux, virent la disciple d’un Ramadan. La faute à ses tweets post-attentats. Ceux-là, ces mauvais esprits, ils te disent que Mennel, elle se serait servie du titre planétaire de Léonard Cohen pour nous servir une Ode à Allah camouflée.

Débats. T’as Mennel qui présente ses excuses. Ce qu’elle a tweeté, la si jolie Mennel, Elle le pensait pas. Ou alors c’étaient ses idées d’avant. Que là elle veut juste chanter.

T’as Beligh Nabil, de la bande de qui tu sais de l’IRIS, qui te fait illico un parallèle avec Amir, soldat d’une armée d’occupation, et qui te pose la communauté musulmane dans son rôle d’éternelle victime du Deux poids, deux mesures.

Mais t’as aussi Céline Pina, qui vient te rappeler le reste de la panoplie. Qu’est du lourd aussi. Les accointances de Mennel avec Hassan Iqioussen. Nabil Ennasri. Dieudonné. Avec les assos islamistes Baraka CityLallabSyriaCharity. Sa sympathie pour le BDS. Son clip sur la Palestine tourné par le CBSP, association classée parmi les organisations terroriste au Canada et aux Etats-Unis. Etc Etc.


Et Céline de conclure qu’à la fin, quand ça vit dans l’eau, que ça nage, que ça a des écailles, des nageoires, des branchies, il y a des chances que cela soit un poisson.

En tout cas, Mennel, c’est pas Just Like an Angel de la chanson. Hélas. Ça nous aurait fait des vacances.

Voilà. Tu sais, Lecteur, L’affaire Mennel. T’es libre de te faire ton idée à Toi.
Sauf que.
Sauf que Toi tu savais pas que tout çaça allait encore être la faute aux Juifs.
Viens que j’t’explique.

 

Lire la suite sur Tribune Juive

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Comment

  • Macronyme-Crimeur-contre-L'Humanité

    17 février 2018

    Pourquoi n’est-elle pas venue chanter en BURKA ?
    Non, vous avez tout faux, cette donzelle suit un traitement de chimiothérapie ou plutôt de nazislamotherapie.

    Replay

Laisser un commentaire

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !