fbpx
mercredi, 19 septembre, 2018

Tsahal: le général de brigade Ofer Winter bloqué dans son avancement

Officier brillant et charismatique, le général de brigade Ofer Winter, ancien commandant de l’unité Douvdevan ainsi que de la brigade Golani, ne sera finalement pas promu au grade de général de division. Ofer Winter est actuellement commandant de l’Etat-major de la région militaire centre, et dans le cadre de toute une série de nominations et avancements annoncés lundi par le chef d’Etat-major, il espérait enfin monter en grade en raison de ses excellents états de service.

Mais le chef d’Etat-major Gadi Eizencot en a décidé autrement. Il est difficile de ne pas voir dans cette décision une preuve supplémentaire de la part de l’Etat-major de ne pas voir des officiers sionistes- religieux atteindre le sommet de la hiérarchie de Tsahal. Le site ‘Srugim’ qui a effectué une vérification, note qu’il n’y a aucune kippa dans le Forum actuel de l’Etat-major ni dans son forum élargi.

Militaire de haut niveau et officier très aimé de ses hommes, Ofer Winter avait été cloué au pilori par les médias au début de l’Opération Tsouk Eitan, en 2014, en adressant aux officiers et soldats de sa brigade un message de courage dans lequel figuraient des expressions tirées des prières. Un crime apparemment, dans l’armée de l’Etat juif!

Depuis lors, le général se sentait mis à l’écart et bloqué dans son avancement. Il attendait beaucoup de cette nouvelle série de nominations, d’où sa déception. Il pourrait décider de quitter l’uniforme ce qui constituerait une grande perte pour Tsahal et la preuve d’une faute grave de la part du chef d’Etat-major.

A droite, les réactions sont furieuses et on accuse l’Etat-major d’avoir fait d’Ofer Winter un “outil politique”.

Betzalel Smotrich (Habayit Hayehoudi) a vivement réagi: “Si j’étais Ofer Winter, je quitterais Tsahal sans délai. Une armée qui n’est pas capable de reconnaître ses qualités ne mérite pas sa présence (…) Il devient clair qu’à Tsahal on ne veut pas de kippot autour de la table de l’Etat-major”. Sa collègue de parti, Shouli Moualem-Refaeli a déclaré: “Ofer Winter est devenu la cible stratégique symbolique de tous ceux qui luttent contre la soi-disant prise de contrôle du monde religieux sur Tsahal et on en voit une nouvelle preuve aujourd’hui. Ofer Winter est sans conteste l’un des plus prestigieux militaires de Tsahal à l’heure actuelle avec un palmarès impressionnant sur le terrain opérationnel. Il aurait dû atteindre le sommet de la pyramide. La perte est pour nous tous”.

Ce qui apparaît comme une obstruction volontaire de l’avancement de la carrière de cet officier, est d’autant plus révoltant que le général Yaïr Golan, ancien chef d’Etat-major adjoint, qui avait fait scandale à Yom Hashoah en 2016 en comparant la société israélienne à l’Allemagne nazie des années 1930, n’a jamais été sanctionné et est toujours candidat potentiel à la succession de Gadi Eizencot.

Photo porte-parole Tsahal

 

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !