fbpx
mercredi, 19 septembre, 2018

Eurovision 2018: le BDS se mobilise contre la représentante d’Israël

Comme des rats qui cherchent le moindre trou pour s’introduire, le BDS cherche la moindre occasion de s’en prendre à Israël. Cette fois-ci, la campagne de boycott antisémite s’attaque au concours de l’Eurovision 2018 et mène campagne contre la représentante d’Israël Neta Barzilaï.

Sur les réseaux sociaux, le BDS appelle les citoyens de tous les pays participants à donner la note “zéro” à la chanteuse israélienne qui est l’une des favorites du concours. “Zéro point pour le chant de l’apartheid israélien! Agissez et partagez un maximum” titre l’appel.

Dans l’appel lancé par le BDS, Neta Barzilaï est notamment accusée de “prendre part à l’oppression contre le peuple palestinien”. La publication montre une photo de la chanteuse en uniforme de la Marine nationale, prise un soir de représentation devant des soldats avec la chorale de la Marine, et à côté, une photo d’enfants ‘palestiniens’. “La chanteuse qui chante pour des assassins d’enfants”, dit une phrase d’accompagnement.

Le BDS indique aussi qu’Israël n’aurait même pas dû être autorisé à participer à ce concours alors que “le gouvernement israélien envoie ses snipers abattre des manifestants désarmés à la frontière avec Gaza”!!

Photo capture d’écran

Commenter avec Facebook
Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !