Visite réussie du chancelier autrichien Sebastian Kurz

Le chancelier autrichien Sebastian achève une visite très réussie et appréciée en Israël. Il se s’est rendu au musée Yad Vashem ainsi qu’au Kotel. Visite importante et remarquée, car très rares sont les dirigeants de l’Union européenne qui s’y rendent, considérant cet endroit comme « territoire palestinien occupé ». Sur place, il a récité une prière à vois basse et écrit dans le Livre des visiteurs: « C’est pour moi un grand honneur de me rendre une nouvelle fois au Mur occidental, lieu de sainteté et de sérénité, lieu d’importance éternelle pour le peuple juif ». Le chancelier a également été reçu par le président de l’Etat Reouven Rivlin et devait s’exprimer devant le congrès annuel de l’organisation juive-américaine AJC.

Lundi après-midi ce fut la partie politique avec la rencontre avec Binyamin Netanyahou. Ce dernier a qualifié Sebastian Kurz « d’ami sincère d’Israël et du peuple juif »: « Vous avez prouvé cela en vous rendant au Kotel et j’espère que d’autres leaders européens suivront votre exemple » a notamment dit le Premier ministre. Netanyahou a aussi remercié son invité pour les mesures prises depuis l’entrée en fonction du nouveau gouvernement: « Nous apprécions énormément les mesures prises par le gouvernement et le parlement autrichiens ces derniers mois, notamment la prise de responsabilité historique sur ce qui s’est passé durant la Shoah, la condamnation sans ambiguïté de l’antisémitisme ». Sur ce point, Binyamin Netanyahou a cité les propres paroles presque « révolutionnaires » du nouveau chancelier: « L’Autriche n’a pas uniquement été victime mais également exécutante ». « Des paroles courageuses » a souligné Binyamin Netanyahou, qui a rajouté qu’elles « tracent le chemin d’une nouvelle page dans l’histoire de l’Autriche ainsi que dans les relations entre nos deux pays et que j’encourage vivement ».

Le chancelier autrichien s’est engagé à faire construire un mémorial de la Shoah à Vienne, dans lequel seront notamment inscrits les noms des 60.000 victimes juives autrichiennes. Le gouvernement Kurz finance également des visites scolaires au camp de Mauthausen et a donné des directives aux établissements scolaires d’enseigner la Shoah. Lors de sa visite à Yad Vashem dimanche, Sebastian Kurz a annoncé un don de 4 millions d’euros pour l’édification d’une nouvelle aile dans le musée. « Nous vous exprimons toute notre profonde gratitude pour les mesures courageuses prises sous votre leadership », a dit le Premier ministre.

Voici encore quelques extraits des propos tenus par Binyamin Netanyahou: « Vous savez très bien qu’Israël est une authentique démocratie, et la seule de tout le Moyen-Orient. C’est le seul pays qui respecte et promeut les mêmes valeurs que l’Europe, comme la liberté, l’égalité et le pluralisme. Nous saluons la prochaine prise de présidence de l’Union européenne, à partir du 1er juillet. Vous disiez hier que l’Europe doit se préoccuper des besoins sécuritaires. Je crois que c’est très important et je vous avoue que nous ne le ressentons pas toujours. Vous avez aussi promis que vous soulèverez cette question lors de votre présidence de l’UE. Ce sont des propos rafraîchissants et c’est une preuve de leadership de votre part. J’ai demandé au directeur-général du ministère des Affaires étrangères Youval Rotem de renforcer les liens avec le ministère autrichien des Affaires étrangères afin de permettre à votre politique de se concrétiser ».

Lors de son intervention devant les caméras, le chancelier autrichien a dit: « Les relations entre l’Autriche et Israël sont excellentes. Nos liens commerciaux sont en augmentation constante et le tourisme dans les deux sens atteint des records historiques. Mais surtout, je voudrais insister sur ce que vous avez dit: nous, Autrichiens, savons que notre Histoire nous enjoint à une responsabilité particulière envers l’Etat d’Israël et le peuple juif. Je vous promets que mon gouvernement combattra avec détermination l’antisémitisme en Europe sous toutes ses formes, y compris celui qui vient d’en-dehors ». Le chancelier autrichien a reconnu qu’Israël ne vit pas dans la même configuration régionale que son pays, entouré de la Suisse ou du Liechtenstein et il s’est engagé à faire prendre conscience aux autres pays de l’UE de la situation particulière de l’Etat d’Israël.

Rien n’a filtré quant à la question du boycott israélien du parti FPÖ mais lorsque Binyamin Netanyahou parlait de « nouvelle page dans les relations entre les deux pays, il est possible qu’il faisait allusion à des progrès dans ce dossier délicat qui contient une charge émotionnelle lourde et compréhensible.

Sur cette question, Sebastian Kurz a rencontré le député Yehouda Glick (Likoud) qui enretient des contacts personnel avec des membres du FPÖ, et en particulier avec son président Heinz-Christian Strache. L’ambassadeur d’Autriche en Israël, Martin Weiss, était également présent à cette entrevue. Yehouda Glick a montré au chancelier une album photos de Jérusalem dans le passé et à l’heure actuelle et lui a demandé de favoriser le transfert de l’ambassade d’Autriche à Jérusalem. Sebastian Kurz lui a confirmé que le lien entre le peuple juif et Jérusalem n’est pas sujet à discussion et il l’a également remercié pour ses efforts en vue d’une réhabilitation officielle du FPÖ par le gouvernement israélien.

Photo Ohad Zwigenberg / POOL

 

 

Article suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !

Chaque matin, en prenant votre café, recevez sur votre boite mail, les dernières actualités en direct d'Israël.