UNRWA : la punition des Emirats et du Bahreïn

Alors que les Etats-Unis de Joe Biden s’apprêtent à restaurer leur aide financière à l’UNRWA, les Emirats arabes unis et le Bahreïn ont pratiquement coupé les vivres à cette agence de l’Onu qui est un puits sans fond, qui perpétue le statut de « réfugié palestinien » et couvre un enseignement à la haine et à la violence dans les écoles qu’elle gère.

Ce n’est certes pas pour ces raisons que ces deux Etats du Golfe veulent punir l’Autorité Palestinienne mais parce que cette dernière a réagi de manière particulièrement ingrate et violente envers ces deux pays grands donateurs après la signature des Accords d’Abraham, les accusant de « traîtrise » et d’avoir « planté un couteau dans le dos du peuple palestinien, de Jérusalem et de la mosquée Al-Aqsa ». Abou Mazen avait même rappelé ses deux « ambassadeurs » en signe de protestation. Sans parler des manifestations dans les villes arabes « palestiniennes » où les portraits des dirigeants de ces émirats étaient brûlés.

Si en 2018, l’aide annuelle des Emirats arabes à l’Unrwa s’était élevée à 53 millions de dollars et 51 millions de dollars en 2019, cette aide est tombée à…un million de dollars en 2020.

A Ramallah on compte désormais sur l’Oncle Joe pour combler autant que faire se peut cette perte d’argent et continuer à alimenter cette fabrique de haine, une situation on ne peut plus paradoxale et absurde.

Photo Abed Rahim Khatib / Flash 90

 

Article suivant

Commentaires 2

  1. Geroanyo says:

    Biden va régler la note de ses maîtres (les terroristes de Ramalah et de Gaza). Sans compter les nombreux cadeaux qu’il compte offre au dictateur iranien. Les terroristes ont de beaux jours devant eux grâce au soutien actif et volontaire de Biden le sénile.

    • yacotito says:

      Parfois, de l’erreur absolue peut ressortir quelque chose de bon: les décisions de J.Biden sont si absurdes et vont avoir de telles repercusions que il va être évident que sa politique n’est pas la bonne et qu’il faut revenir à celle detestée de Trump. La gauche ne comprend pas aujourd’hui que la politique du baise babouche ne mène qu’au baise pieds. Plus au cède et plus les revendications au MO deviennent déraisonnables.
      Il est inutile de faire le signe de croix devant un tigre, cela ne l’empêchera pas, au contraire, de vous attaquer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.