Un magnifique exploit du Mossad à 1600 km d’Israël

Les livres spécialisés dans le renseignement parleront sans doute longtemps de cet exploit presque sans précédent réalisé par le Mossad dans un pays ennemi et quadrillé par les services de sécurité. Se  basant sur des spécialistes israéliens et américains, le New York Times révèle mardi quelques éléments sur cette opération à hauts risques.

Photo by Miriam Alster/Flash90

Le Mossad aurait découvert ce site bien dissimulé en 2016 déjà et l’aurait « étudié » et surveillé depuis. C’est au mois de janvier de cette année que la décision aurait été prise par le directeur du Mossad Yossi Cohen de lancer cette opération extrêmement périlleuse. Des espions israéliens ou travaillant pour le compte d’Israël ont réussi à pénétrer dans le bâtiment, à subtiliser tous les documents (55.000 documents et 183 CD) et à quitter l’Iran durant la même nuit pour les amener en Israël.

Selon les journalistes-investigateurs Ron Bergman, David Helfinger et David Singer, le président américain Donald Trump a été mis au courant de l’imminence de l’opération par Yossi Cohen lors de l’une de ses visites à Washington.

Durant le laps de temps entre l’opération et l’intervention du Premier ministre lundi soir, les dizaines de milliers de documents ont été d’abord traduits de perse en hébreu et en anglais, puis analysés et authentifiés afin que leur véracité ne soit pas mise en doute.

Un ancien haut-responsable des renseignements a indiqué que ces documents révèlent que le programme nucléaire militaire iranien était un projet beaucoup plus ambitieux encore que ce que beaucoup imaginaient. « Ce qu’a voulu dire Binyamin Netanyahou est que l’Iran était sur la voie royale pour fabriquer la bombe atomique ».

Et comme l’a dit très justement lundi soir le général (rés.) Amos Yadlin, directeur de l’INSS (Institute for National Strategic Studies): « Il est presque certain qu’un Etat qui a régulièrement menti sur ses intentions avant la signature de l’accord a continué à mentir après la signature ».

Photo Illustration

 

 

Article suivant

Commentaires 1

  1. Macroyme-Crimeur-Contre-l'Humanité says:

    L’Eurabia se ache la tête dans le sable.
    L’Eurabia a trop peur de ses Z.R.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.