Ukraine: Elkin contre Shaked

Aujourd’hui (lundi) avait lieu le colloque  »Les personnes de l’Etat » (Haanashim shel Hamedina) de Ynet et du Yediot Aharonot. A cette occasion, ministres et personnalités se sont succédés sur scène et ont répondu aux questions des journalistes.

Interrogée sur le discours de Zelensky hier devant la Knesset, Ayelet Shaked s’est indignée de la référence à la Shoah:  »Nous n’avons pas le droit de déformer l’histoire. Zelensky a parlé des Justes ukrainiens mais l’Ukraine a collaboré avec les nazis pour l’extermination du peuple juif, il est interdit de l’oublier. Il est impossible de comparer entre une guerre, aussi horrible soit elle et l’extermination d’un peuple ».

Ayelet Shaked. Photo Yonatan Sindel/Flash 90

Il est impossible de comparer entre une guerre, aussi horrible soit elle et l’extermination d’un peuple

Zeev Elkin, lui a répondu, lorsque son tour est arrivé de monter sur scène. Le ministre, natif d’Ukraine, n’a pas apprécié la position de sa collègue du gouvernement:  »Ce sont des propos choquants. Rappelons que pendant la deuxième guerre mondiale, l’Ukraine faisait partie de l’URSS. Beaucoup d’Ukrainiens ont été tués, des résistants et des civils. Il y a eu des collaborateurs mais de là à dire que toute l’Ukraine a collaboré avec les nazis? C’est de l’ignorance ».

Zeev Elkin. Photo by Hadas Parush/Flash90 

Il y a eu des collaborateurs mais de là à dire que toute l’Ukraine a collaboré avec les nazis? C’est de l’ignorance

Elkin a également exprimé sa satisfaction face à la décision d’accueillir un nombre plus important de réfugiés que celui fixé au départ. Il a dénoncé  »l’hystérie » autour de cette question:  »Les Ukrainiens reçoivent de bien meilleures conditions en Europe, ils n’ont aucune raison de venir ici. Ceux qui arrivent veulent juste être reçus par leurs amis ou leur famille dans l’espoir de retourner en Ukraine. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Nous avons parfois tendance à voir Israël comme une puissance. Nous devons être plus humbles ».

 

 Je suis à Yamina, je travaille à Yamina. Je pense que nous faisons du bon travail. Que nous réserve le futur? On ne peut jamais savoir

Par ailleurs, et dans un autre registre, Ayelet Shaked a été interrogée sur un ralliement futur au Likoud. Elle n’a pas nié l’éventualité :  »Je suis à Yamina, je travaille à Yamina. Je pense que nous faisons du bon travail. Que nous réserve le futur? On ne peut jamais savoir ».

Photo à la une : Nati Shohat / Flash90

close

Attendez...

Et si vous receviez chaque matin l'info en direct d'israël 24h/24 - 6j/7 ?

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.
En vous inscrivant, vous accepter de recevoir des offres de partenaires de LPH Infos

Article suivant

Commentaires 5

  1. R.D. says:

    Tous des pauvres cons cette coalition de malheur !! Ils ne sont pas d accord entre eux, comment peuvent-ils travailler ensemble et dire qu ils font du bon travail ??

  2. simon says:

    Vous parlez des pauvres ukrainiens mais qui parle des Ethiopiens qui attendent depuis des décennies leur droit au retour en Israël. Parce qu’ils ont la peau foncée que cela ne nous concerne pas. Nous émettons des doutes quant a leur judaïté mais pour les ukrainiens ca ne nous pose aucun problème du moins pour les blancs de l’Est.

  3. KEVIN says:

    Zeev Elkin a raison de rester fidèle à ses idéaux ! Shaked, en revanche n’est plus très sûre des siens. J’espère que son adhésion éventuelle au Likoud a pour préalable le départ de NETANYAHU ! Cet homme a fait son temps et doit disparaître de l’arène politique !!!

  4. Hervé says:

    Bien entendu on ne peut comparer l’incomparable, mais ce président dont lui et sa famille sont mis « sous contrat par le nouveau staline » d’ailleurs était georgien et s’appelait Joseph Eligoulachvili, donc nous parlons de putin actuellement. En faisant référence à la choa, Zelensky a ni plus ni moins voulu toucher les cœurs. Quoiqu’il en soit, on doit le saluer chapeau bas, car il avait la possibilité d’être exfiltré avec sa famille. Sa femme et ses enfants en grand danger, n’ont pas voulu le quitter. Au surplus, quand on constate le désarroi des troupes russes face à des civils sous armés, Israël n’a rien à craindre du nouveau tsar.
    Quant à Ayelet, elle a déjà trahit en s’aliénant avec des bougnoules. Comme pécresse, elle fait partie des donneurs de leçons après trahison.

    • KEVIN says:

      Hervé, bravo à vous, 100 % d’accord !!! ZELENSKI est un véritable héros ! Certains évoquent la dernière guerre….pendant qu’ils y sont, pourquoi ne pas remonter à Nabuchodonosor ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.