Rien ne va plus entre le Hamas et Abou Mazen

La réconciliation entre les deux frères ennemis du terrorisme, le Fatah et le Hamas, est devenu un véritable serpent de mer. Alors que des pourparlers étaient en cours pour un accord « d’apaisement » entre ces deux factions, les relations sont à nouveau exécrables. Le Hamas s’est lancé samedi dans une attaque en règle contre le chef de l’Autorité Palestinienne accusé de « traîtrise » et de « collaboration avec Israël ». Il appelle ni plus ni moins à poursuivre le chef de l’AP en justice!

Cette colère du Hamas est dû à la poursuite des sanctions économiques imposées à la bande de Gaza par Abou Mazen mais aussi à l’annonce faite par l’Egypte de l’interruption de sa médiation entre les deux organisations, conséquente selon le Hamas des pressions exercées par Abou Mazen sur le Caire. L’un des porte-parole du Hamas, Salah Al-Bardawil a même décrété que « tout chance de réconciliation avec le Fatah a désormais disparu ». Il a accusé le chef de l’AP d’avoir saboté les négocations avec l’Egypte et l’ONU qui auraient dû aboutir selon lui à la levée du blocus maritime israélien sur la bande de Gaza. « Abou Mazen n’est plus digne de diriger le peuple palestinien » a-t-il décrété.

Abou Mazen s’était adressé à l’ONU et Chypre pour prévenir que tout accord entre Israël et le Hamas devra passer par l’OLP « seul représentant légitime du peuple palestinien » et non par le Hamas ou toute autre organisation. L’intercession du chef terroriste auprès de Chypre fait suite aux informations selon lesquelles un accord de trêve incluerait l’aménagement d’un port à Chypre destiné au passage de marchandises à destination de la bande de Gaza.

Photo Flash 90

Article suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !

Chaque matin, en prenant votre café, recevez sur votre boite mail, les dernières actualités en direct d'Israël.