mercredi, décembre 12, 2018

Prof. Uzi Rabi: “Hassan Nasrallah est piégé”

Le chef du Hezbollah voit s'effondrer devant ses yeux un pan entier de sa stratégie

Le Prof. Uzi Rabi, directeur du Centre Moshé Dayan pour les études du Moyen-Orient et de l’Afrique estime que le lancement soudain de l’opération “Bouclier du Nord” a provoqué une panique au sein du Hezbollah et de son suzerain iraniens même s’ils ne le montrent pas.

Premièrement, Israël avait laissé croire qu’il s’attaquerait aux usines de perfectionnement de missiles situées près des côtes méditerranéennes et surtout, l’opération déclenchée par Tsahal laisse le Hezbollah devant un dilemme quasi insoluble: assister sans réagir à la destructions de l’un des pans principaux de son dispositif stratégique face à Israël, ou répliquer malgré les nombreux avertissements d’Israël et accorder ainsi à Tsahal l’occasion de représailles extrêmement fortes. On se souvient de la déclaration de Hassan Nasrallah après la 2e Guerre du Liban, reconnaissant que s’il avait su d’avance ce qui allait se passer il n’aurait peut-être pas déclencé ce conflit. “Les neurones du Hezbollah fonctionnent à pleins tubes depuis cette nuit”, affirme avec ironie le Prof. Rabi.

Selon ce dernier, Israël dispose aujourd’hui d’un “bouclier international” face au Hezbollah, de la part des Etats-Unis bien-sûr, mais aussi pour une fois de l’Europe, car le Hezbollah est inclus dans la liste des organisations terroristes. Avec la découverte des tunnels terroristes à la frontière nord d’Israël, le silence de la communauté internationale – Russie y compris – depuis le lancement de “Bouclier du Nord” est le signe selon Prof. Rabi qu’Israël pourra, lorsque le moment sera venu, passer à une deuxième étape indispensable, la destruction des infrastructures de missiles de l’Iran et du Hezbollah au Liban dont le Binyamin Netanyahou avait révélées l’existence devant l’ONU, photos-satellites en main. “Cette histoire est loin d’être terminée” conclut-il.

L’opération “Bouclier du Nord” est une nouvelle illustration de ce qu’avait dit le Premier ministre israélien à l’intention du Hezbollah depuis la tribune de l’ONU: “Nous savons tout ce que vous faites et où vous le faites”…

Photo Facebook

Commenter avec Facebook
Article suivant

Commentaires 1

  1. johanan says:

    אנט סיגל
    Malheureusement toutt se passe quand notre chef de gouvernement va être mis en accusation, ,quand le commandant -général va partir à la retraite et le chef de la police n’a pas encore trouvé son remplaçant idéal. Tout ça demanderait un nouveau miracle de Hanouka . Mais Dieu est-il d’accord?
    J’aime · Répondre · 1 h

    Johan Atlani
    IL NE Sera PAS MIS EN ACCUSATION LES DOSSIERS CONSTITUES PAR LA POLICE CONTIENNENT DES MILLIERS DE FEUILLETS ET PV TOUS AUSSI VIDES LES UNS QUE LES AUTRES ! DU PAPIER RIEN QUE DU PAPIER que les gochard montent en épingle , mais aux prochaines élections les gauchstes prendront une tannée mémorable . Ils pourront toujours gueuler dans leurs chaumières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !