Plan Trump: Benny Gantz entre le marteau et l’enclume

Même si Binyamin Netanyahou accepte le Plan Trump « comme base de négociations », il n’y a que très peu de risques que le parti Yemina lui tourne le dos après les élections. En revanche ce que dira Benny Gantz risque d’avoir des implications politiques certaines pour lui.

Lundi matin, le député Matanes Shahadeh (Balad), n° 2 de la Liste arabe unifiée, a dénoncé le soutien qui sera sans doute exprimé par Benny Gantz au plan du président américain. Pour Matanes Shahadeh, « Benny Gantz tente de prendre des voix à la droite » et sur le plan politique intérieur il a averti: « Son attitude empêchera la Liste arabe de le recommander auprès du président de l’Etat après les élections ». Le député a rajouté qu’il ne se faisait déjà plus beaucoup d’illusions sur Benny Gantz, mais qu’avec ce nouveau développement « il avait définitivement jeté son masque ».

Photo Gili Yaari et Hadas Parush / Flash 90

Article suivant

Commentaires 2

  1. Sigal says:

    On verra déjà quel est ce plan américain concocté de leur côté et sans contact avec qui que ce soit côté palestinien.
    Maintenant oui la marge de manoeuvre de Gantz est très étroite. Mais Netanyaou est loin aussi d’avoir gagné. Il a été en échec lors des 2 dernières élections. Maintenant sur le fond, Israël ne peut se permettre de reprendre sous son contrôle les palestiniens des « territoires disputes » pour ne froisser personne et leur marge de négociations est encore plus étroite vu que la composante Hamas ne reconnaît même pas Israël comme état juif souverain. Et ce qui est une réalité en Cisjordanie, on peut comprendre que leur rêve d’avoir éventuellement un état s’envole.c’est inextricable. Mais néanmoins largement vivable pour eux palestiniens s’ils développent leurs villes et améliorent leur quotidien tout en gardant une certaine autonomie et une certaine surface habitable et cultivable.la Jordanie ex composante de cette région Palestine devrait aussi penser à louer des terres aux palestiniens comme ils l’ont fait aux israéliens.
    Rien n’est impossible si la volonté de vivre sereinement côté palestinien était de mise.
    Ils ont aussi des torts dans cette impasse , tout comme les israéliens et au delà les États occidentaux.

  2. hai says:

    de quelle volonte sereine peut,ont parler dans ce conflit? je vois mal abbas et ses complices accepter le moindre plan de paix d.ou qu.il vienne car cela signifirais la fin de leurs regne dictatorial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !

Chaque matin, en prenant votre café, recevez sur votre boite mail, les dernières actualités en direct d'Israël.