Les liens de plus en plus forts entre des clans bédouins du Néguev et le Hamas

Ahmad Bakhar, haut responsable au Hamas et vice-président du « parlement palestinien » s’est entretenu lundi avec Attia Al-Asssam, le président du conseil régional des « villages non-reconnus » du Néguev et lui a demandé de « poursuivre et renforcer la lutte contre l’occupant ». Selon le journal « Filistin », Bakhar a félicité Al-Assam pour « la résistance des habitants (bédouins) du Néguev contre le terrorisme d’Israël, contre les agressions permanentes des forces d’occupation et contre la spoliation des terres bédouines ». Il l’a assuré que « le peuple palestinien soutient le Néguev et s’oppose à la cruauté de l’occupant et à ses tentatives de voler les terres et d’en chasser leurs habitants ». Ahmad Bakhar a conclu en estimant que ce que font aujourd’hui les Bédouins du Néguev est une leçon historique sur leur appartenance à la patrie et qu’ils symbolisent aujourd’hui « l’honneur de la nation arabe et islamique ».

Attia Al-Assam a remercié Ahmad Bakhar et le Hamas pour leur soutien et l’a assuré que les Bédouins du Néguev continueront à lutter contre le « préjudice et l’agression qu’Israël leur fait subir » et pour « préserver leurs terres et leurs droits ».

Une partie croissante de la population bédouine du Néguev, à l’origine « laïque », subit depuis des années un processus d’islamisation et de « palestinisation ». Ce n’est pas seulement la branche sud du Mouvement islamique arabe israélien (dont l’expression politique est le parti Ra’am) qui effectue un travail de fond, mais également la branche nord du sheikh Raed Salah, encore plus extrémiste, qui agit sur le terrain, et essentiellement dans les écoles où une bonne partie des enseignants émane d’elle. Quiconque voyage dans le Néguev pourra témoigner que les mosquées, jadis quasi absentes, poussent comme des champignons dans les villages bédouins.

Par ailleurs, la pratique de la polygamie fait que de nombreuses épouses ont été « importées » depuis Gaza ou la Judée-Samarie, entraînant avec une natalité record une augmentation de la population « palestinienne » dans le Néguev.

Ainsi, les schémas de comportement et les slogans entendus vont dans la même direction : le Néguev est devenu un nouveau terrain de violences et de revendications nationalistes face auxquelles les gouvernements israéliens successifs semblent désemparés.

Une menace stratégique de premier plan pour l’avenir de l’Etat du peuple juif.

Photo Jamal Awad / Flash 90

close

Recevez chaque matin l'info en direct d'israël 24h/24 - 6j/7

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.
En vous inscrivant, vous accepter de recevoir des offres de partenaires de LPH Infos

Article suivant

Commentaires 5

  1. Hervé says:

    Ce n’est pas difficile des résister contre les poules mouillées et les chadoks qui croupissent dans notre gouvernement et le peuple qui vote pour la destruction du pays.

  2. Hervé says:

    Pour réveiller la population, il nous faudrait un tribun comme Zemmour qui a sorti une partie de la populace française de sa torpeur. Malheureusement, il semble qu’en Israël il n’y a que des émules de degaulle, disposés à vendre le pays.

  3. KEVIN says:

    Un réel danger qui ne date d’hier !

  4. Barkohva says:

    Une affirmation de guerre

    Tous les Lances Flammes militaires sont faits pour défaire les liens emmerdants au lieu et place du papier CUL.

    Y a t il encore un Militaire Patriote en ISRAËL ????

    Vous pressez pas au Portillon , les Soumis ou Dhimies ne sont pas autoriser pour ce Travail de Nettoyage….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.