jeudi, 18 octobre, 2018

La situation dans le Néguev occidental – mises à jour

10/08/18 – 00h20: des sources gouvernementales israéliennes ont indiqué que les informations révélées par la chaîne Al-Jazeera quant quant à un cessez-le-feu conclu entre le Hamas et Israël sont inexactes.

23h02: selon une source israélienne le Hamas demande un cessez-le-feu par l’entremise de l’Egypte. D’intenses discussions auraient lieu au Caire sur la base de “calme contre calme”. La chaîne Al-Jazzera croit savoir qu’une trêve a effectivement été conclue entre Israël et le Hamas. Pas encore de confirmation en Israël.

22h03: d’après un communiqué, le cabinet de sécurité a ordonné à Tsahal de poursuivre avec puissance les raids contre des objectifs terroristes dans la bande de Gaza. Selon des sources arabes palestiniennes, les opérations militaires de Tsahal se poursuivent.

21h52: fin de la réunion de crise du cabinet restreint de sécurité après presque trois heures de discussions. Aucune infirmation n’a filtré pour l’instant sur les décisions qui ont été prises.

21h35: Tsipi Livni: “Il faut arriver à un arrangement politique avec le Hamas sans la restitution des dépouilles des soldats”.

21h17: alerte Tseva Adom dans le secteur de Kerem Shalom, Or Haner, Erez, Yad Mordekhaï et Netic HaAssara.

21h05: les Egyptiens ont averti les dirigeants du Hamas qu’en cas de poursuite des tirs de roquettes, Israël risque de reprendre la politique des éliminations ciblées.

20h58: l’ambassade d’Albanie en Israël a publié un communiqué exprimant le total soutien de son pays à Israël et à ses opérations de légitime défense.

20h43: l’ambassadeur d’Israël à l’ONU Dany Danon a demandé au secrétaire-général de l’ONU Antonio Gutteres ainsi qu’au Conseil de sécurité de condamner les tirs incessants de roquettes en direction d’Israël. Près de deux-cent  roquettes et obus de mortier ont été tirés depuis ces dernières vingt-quatre heures sans que l’ONU ne réagisse. Dany Danon a déclaré: “Aucun pays n’aurait accepté cette situation. La communauté internationale se doit de condamner le Hamas et ses attaques aveugles sur la population israélienne”.

20h28: le Hamas a averti que des missiles R-160 sont prêts à être tirés sur Israël. Ce sont des missiles de courte portée mais qui peuvent atteindre des grandes villes d’Israël et porter des charges explosives très lourdes.

20h12: nouvelles alertes Tseva Adom dans le sud. Le “ministère de la Santé” à Gaza annonce que dix-huit personnes ont été blessées lors de l’attaque sur un immeuble en pleine ville de Gaza. Présenté par le Hamas comme un “centre artistique”, cet immeuble de cinq étages était en fait un poste de commandement des renseignements de l’organisation terroriste. Le porte-parole de Tsahal, Ronen Manelis a insisté sur les cibles détruites par Tsahal ces deux derniers jours, précisant que le Hamas ne s’imaginait pas qu’Israël était au courant de l’existence de certaines d’entre elles.

19h33: voici le message que le Hamas a diffusé à l’intention de la communauté internationale: “Gaza ne fait que se défendre, et nos missiles ne sont dirigés que vers des objectifs militaires”!! Il y a toutefois quelque chose de vrai dans ce message: dans la terminologie du Hamas, chaque Israélien, peu importe son âge, est considéré comme un “soldat d’occupation”.

19h10: les médias n’épargent pas non plus le gouvernement, au point de tenir des propos parfois surréalistes. Sur la chaîne Kan 1, le commentateur politique Moav Vardi a dit jeudi soir: “Tant qu’Israël considérera le Hamas comme une organisation terroriste uniquement et qu’il n’accordera pas un succès au Hamas qu’il puisse présenter à sa population, le Hamas continuera à tirer des roquettes et à entraîner Tsahal malgré lui dans une escalade”!

19h05: Avi Gabbaï, président du Camp sioniste a choisi de se rendre à Sederot pour critiquer sévèrement le gouvernement. Il a notamment déclaré: “Nous avons une armée forte mais des politiciens faibles. Netanyahou et Lieberman ont détruit la dissuasion israélienne. C’est le Hamas qui décide quand commencer et quand finir”.

19h00: l’un des porte-paroles du Hamas, Fawzi Barhoum a promis que c’est le Hamas qui tirera le dernier et “brisera les règles du jeu que l’ennemi sioniste veut imposer”.

18h36: nouvelles alertes Tseva Adom dans plusieurs localités du Néguev occidental.

18h35: alors que la cabinet de sécurité est réuni, des appareils de Tsahal ont effectué pluseiurs raids dans la bande de Gaza, dont l’un dans Gaza-ville où un immeuble a été détruit. La bâtiment servait à des activités terroristes. Selon porte-parole, cette opération était une réponse à la roquette lancée sur Beer Sheva.

16h26: deux roquettes se sont abattues dans la région Eshkol sans qu’il n’y ait eu d’alerte. Elles se sont abattues dans des terrains vagues.

15h21: pour des raisons inexpliquées, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a reporté la séance du cabinet de sécurité à 18h au lieu de 16h.

15h13: alerte Tseva Adom à Beer-Sheva et dans d’autres localités du Néguev central. C’est la première fois depuis l’Opération Tsouk Eitan que l’alerte retentit à Beer-Sheva. Une roquette s’est abattue en-dehors de la ville dans un terrain vague.

15h11: la France a réagi à la situation dans le sud d’Israël en employant comme toujours son style équilibriste. Dans un communiqué, la Quai d’Orsay fait savoir: “La France déplore l’escalade de la violence entre Israël et la bande de Gaza et condamne les tirs de roquettes en direction d’Israël (…) La France souhaite que la retenue l’emportera sur la violence et que des arrangements seront trouvés entre les parties afin d’éviter de nouvelles atteintes aux populations civiles”.

14h41: le porte-parole du Hamas Sami Abu Zohari a déclaré: “La résistance a réussi à rétablir la dissuasion face à l’ennemi et à l’empêcher d’imposer sa propre dissuasion”. Quelle réponse donnera la cabinet de sécurité qui se réunit dans un peu plus d’une heure?

13h16: un court film tourné par un amateur montre des camions transportant des blindés en direction de la bande de Gaza.

13h13: en prévision de la réunion du cabinet sécuritaire qui doit débuter à 16h, le maire de Sederot Alon Davidi a lancé un appel aux ministres membres du cabinet: “Il est grand temps d’effectuer une opération à Gaza. Il faut frapper les terroristes une bonne fois pour toutes afin de revenir à une vie normale. De notre côté, nous donnerons tout le temps et les conditions à Tsahal pour qu’il ramène le calme dans notre région”.

13h06: la tactique du Hamas se poursuit: dans la crainte d’une opération massive de Tsahal, un dirigeant de l’organisation terroriste a déclaré sur Al-Jazeera que “ce nouveau round entre le Hamas et Tsahal est fini” et que “l’accalmie dépend maintenant uniquement d’Israël”. Le compte Twitter Gaza Now confirme cette nouvelle selon laquelle les organisations terroristes auraient convenu de cesser les hostilités. Les heures qui viennent permettront de voir si le cabinet israélien préfère cette nouvelle accalmie provisoire ou s’il entend ne plus laisser au Hamas l’intiative du feu et du calme. Le président de Yesh Atid Yaïr Lapid a déclaré qu’il ne faut en aucun cas laisser le Hamas avoir le dernier mot. Un peu plus tôt, Tsahal a visé deux tunnels souterrains au centre de la bande de Gaza ainsi qu’une ouverture de tunnel à l’ouest de Jabaliya.

11h33: le député Yaïr Lapid s’est rendu jeudi matin à Sederot. Devant des habitants excédés il a déclaré: “Il est inadmissible que cette ville ne dorme pas la nuit alors que Yahia Sinwar, chef du Hamas dort tranquillement dans on lit. Tsahal doit affronter le Hamas de toutes ses forces et sans hésiter. Ce n’est pas le moment de parler d’un arrangement quelconque”. Plus tôt dans la matinée, le député Motti Yoguev (Habayit Hayehoudi) s’était exprimé dans le même sens.

11h17: des sources arabes palestiniennes se basant sur des informations en provenance du Caire révèlent qu’Israël aurait refusé (avec raison) une proposition de cessez-le-feu faite par le Hamas. Il s’agit d’une tactique récurrente de l’organisation terroriste de demander un cessez-le-feu après des offensives violentes afin de pouvoir crier victoire et donner le sentiment de fixer les règles du jeu. Un peu plus tard, le chef des Renseignements égyptiens a officiellement confirmé la nouvelle.

11h03: face à la poursuite des tirs en direction d’Israël, le Premier ministre Binyamin Netanyahou tiendra une nouvelle réunion de crise à misi à la Kirya en présence du ministre de la Défense Avigdor Lieberman et du chef d’Etat-major Gadi Eizencot. La réunion du cabinet de sécurité n’est prévue que pour 16h00!

10h39: Nikolaï Mladenov, coordinateur de l’ONU pour le processus de paix a annulé une rencontre qu’il devait avoir jeudi avec les dirigeants du Hamas à Gaza. Il a expliqué qu’en raison des tirs massifs de roquettes en direction d’Israël, il ne voit pas l’utilité de se rendre à Gaza pour y discuter avec les chefs du Hamas.

10h23: l’Autorité Palestinienne lance un appel à la communauté internationale afin qu’elle intervienne “pour faire cesser l’agression contre le peuple palestinien dans le sud”. Le porte-parole du cabinet de l’AP, Youssouf Al-Mahmoud a accusé Israël et l’Administration Trump d’être responsables de l’escalade de la violence à Gaza! Il a appelé à une “réconciliation urgente entre le Fatah et le Hamas”.

10h18: des sources arabes font état de nouveaux raids de Tsahal sur la bande de Gaza, cette fois-ci dans le secteur de Rafiah, au sud du territoire.

10h10: nouvelles sirènes d’alerte dans la région Shaar Hanéguev et Sedot Néguev

10h08: le Hamas tire sur Israël, et en Israël, l’opposition tire sur le gouvernement, en violation totale des coutumes en cas de confrontation militaire. L’ancien Premier ministre Ehoud Barak, encore lui, a été le plus virulent. Sur son compte Twitter il a écrit: “Le sud est à nouveau en feu et mon coeur est avec les habitants des localités de la bordure de Gaza qui sont abandonnés depuis cent-trente jours. Ce gouvernement impotent se fait mener comme d’habitude par le bout du nez, cette fois-ci par le Hamas. Quelle nouveauté! Nous avons un Premier ministre de droite mais qui a deux mains gauche et une tête empêtrée dans des affaires. Il a perdu les valeurs qui nous sont communes, ainsi que son chemin, sa droiture et notre confiance. Ce n’est pas lui qui nous sauvera du problème de Gaza”.

Le député Yoël Hasson (Camp Sioniste), coordinateur de l’opposition, a écrit: “Cela fait déjà une décennie que le Premier ministre ne présente aucun plan global pour tout ce qui concerne Gaza et le Hamas. Il n’a jamais émis le souhait de mettre fin au régime du Hamas ni n’a initié un plan international pour résoudre la situation humanitaire dans la bande de Gaza. Sa politique se résume à des tensions variables entre des cessez-le-feu. Cette politique a échoué”.

09h42: le Hamas crie victoire! Dans un communiqué publié jeudi matin, l’organisation terroriste affirme avoir renversé l’équilibre des forces avec Israël et prétend désormais “mener la danse”. “Nous avons promis et nous avons tenu parole! Il est temps d’exprimer notre fidélité au sang des shahids!”. Le communiqué poursuit en clamant que le Hamas est “en état de légitime défense face à l’ennemi sioniste”.

Photo Abed Rahim Khatib / Flash 90

09h28: les Etats-Unis ont apporté leur soutien total à la politique menée par Israël face au Hamas. Jason Greenblatt, l’émissaire spécial du président Donald Trump a accusé le Hamas d’entraîner la région vers la guerre. Sur son compte Twitter il a écrit: “Le Hamas tire à nouveau des roquettes en direction de localités israéliennes. Une nouvelle nuit dans laquelle des familles s’entassent dans les abris et vivent dans la terreur. Israël ne fait que se défendre…”.

Même l’ONU, pour une fois, désigne les reponsables. Le coordinateur pour le processus de paix (!) au Proche-Orient, Nikolaï Mladenov a exprimé son inquiétude “face à la nouvelle escalade de violence et surtout face aux tirs de roquettes en direction d’Israël”. Nikolaï Mladenov demande “un arrêt immédiat des violences sous peine de voir un développement destructeur pour la région”.

08h46: après une “pause” d’un peu plus d’une heure, les sirènes d’alerte ont a nouveau retenti dans une vingtaine de localités du Néguev occidental ainsi qu’à Ashkelon et dans la région de Lakhish. Certains axes routiers ont été fermés et la Défense passive a demandé que les activités pour enfants soient organisées dans des espaces protégés.

08h30: rien que depuis minuit, ce sont plus de 80 roquettes et obus de mortier qui ont été tirés en direction d’Israël, soit en tout plus de 150 depuis le début de cette nouvelle escalade. Il y a eu plusieurs blessés côté israélien dont une femme très gravement atteinte et dont la vie est en danger. Durant la nuit de mercredi à jeudi, Tsahal a visé plus de 140 objectifs du Hamas et du Jihad islamique dans la bande de Gaza, qualifiés de “cibles de qualité”.

Il semble que cette fois-ci, Tsahal ait décidé de changer la donne. Le cabinet de sécurité doit se réunir dans la matinée pour donner son accord à une opération déterminante qui rétablira la dissuasion face aux organisations terroristes. Un haut responsable de Tsahal a déclaré que désormais, l’axiome “le calme répondra au calme” n’est plus de mise. Selon lui, le Hamas a violé les accords conclus après l’Opération Tsouk Eitan et il en paiera le prix lourd. Cet officier supérieur a même évoqué l’éventualité d’une évacuation de localités de la bordure en vue d’une opération d’envergure. Sans entrer dans les détails, cet officier a déclaré que “le Hamas avait commis d’énormes erreurs et qu’il comprendra dans dans les heures qui viennent que ce n’est pas lui qui fixe les règles du jeu”. Evoquant les négociations qui se poursuivent au Caire entre le Hamas et les Egyptiens, l’officier a exprimé son pessimisme: “Nous sommes aujourd’hui beaucoup plus proches d’une confrontation que d’un arrangement”.

Vidéo:

 

11h50: le grand festival annuel des montgolfières qui devait se tenir jaudi soir et vendredi au Parc Eshkol a été annulé en raison de la situation sécuritaire. Près de quatre mille personnes étaient attendues à ce grand événement.

11h41: le ministre de la Défense s’est entretenu avec le maire de Sederot Alon Davidi et avec les présidents des conseils régionaux et locaux du Néguev occidental. Il les a remerciés pour la confiance qu’ils mettent dans Tsahal, et sans entrer dans les détails, il leur a dit que “Tsahal allait faire ce qu’il y a à faire”.

11h33: le député Yaïr Lapid s’est rendu jeudi matin à Sederot. Devant des habitants excédés il a déclaré: “Il est inadmissible que cette ville ne dorme pas la nuit alors que Yahia Sinwar, chef du Hamas dort tranquillement dans on lit. Tsahal doit affronter le Hamas de toutes ses forces et sans hésiter. Ce n’est pas le moment de parler d’un arrangement quelconque”. Plus tôt dans la matinée, le député Motti Yoguev (Habayit Hayehoudi) s’était exprimé dans le même sens.

11h17: des sources arabes palestiniennes se basant sur des informations en provenance du Caire révèlent qu’Israël aurait refusé (avec raison) une proposition de cessez-le-feu faite par le Hamas. Il s’agit d’une tactique récurrente de l’organisation terroriste de demander un cessez-le-feu après des offensives violentes afin de pouvoir crier victoire et donner le sentiment de fixer les règles du jeu. Un peu plus tard, le chef des Renseignements égyptiens a officiellement confirmé la nouvelle.

11h03: face à la poursuite des tirs en direction d’Israël, le Premier ministre Binyamin Netanyahou tiendra une nouvelle réunion de crise à midi à la Kirya en présence du ministre de la Défense Avigdor Lieberman et du chef d’Etat-major Gadi Eizencot. La réunion du cabinet de sécurité n’est prévue que pour 16h00!

10h39: Nikolaï Mladenov, coordinateur de l’ONU pour le processus de paix a annulé une rencontre qu’il devait avoir jeudi avec les dirigeants du Hamas à Gaza. Il a expliqué qu’en raison des tirs massifs de roquettes en direction d’Israël, il ne voit pas l’utilité de se rendre à Gaza pour y discuter avec les chefs du Hamas.

10h23: l’Autorité Palestinienne lance un appel à la communauté internationale afin qu’elle intervienne “pour faire cesser l’agression contre le peuple palestinien dans le sud”. Le porte-parole du cabinet de l’AP, Youssouf Al-Mahmoud a accusé Israël et l’Administration Trump d’être responsables de l’escalade de la violence à Gaza! Il a appelé à une “réconciliation urgente entre le Fatah et le Hamas”.

10h18: des sources arabes font état de nouveaux raids de Tsahal sur la bande de Gaza, cette fois-ci dans le secteur de Rafiah, au sud du territoire.

10h10: nouvelles sirènes d’alerte dans la région Shaar Hanéguev et Sedot Néguev

10h08: le Hamas tire sur Israël, et en Israël, l’opposition tire sur le gouvernement, en violation totale des coutumes en cas de confrontation militaire. L’ancien Premier ministre Ehoud Barak, encore lui, a été le plus virulent. Sur son compte Twitter il a écrit: “Le sud est à nouveau en feu et mon coeur est avec les habitants des localités de la bordure de Gaza qui sont abandonnés depuis cent-trente jours. Ce gouvernement impotent se fait mener comme d’habitude par le bout du nez, cette fois-ci par le Hamas. Quelle nouveauté! Nous avons un Premier ministre de droite mais qui a deux mains gauche et une tête empêtrée dans des affaires. Il a perdu les valeurs qui nous sont communes, ainsi que son chemin, sa droiture et notre confiance. Ce n’est pas lui qui nous sauvera du problème de Gaza”.

Le député Yoël Hasson (Camp Sioniste), coordinateur de l’opposition, a écrit: “Cela fait déjà une décennie que le Premier ministre ne présente aucun plan global pour tout ce qui concerne Gaza et le Hamas. Il n’a jamais émis le souhait de mettre fin au régime du Hamas ni n’a initié un plan international pour résoudre la situation humanitaire dans la bande de Gaza. Sa politique se résume à des tensions variables entre des cessez-le-feu. Cette politique a échoué”.

09h42: le Hamas crie victoire! Dans un communiqué publié jeudi matin, l’organisation terroriste affirme avoir renversé l’équilibre des forces avec Israël et prétend désormais “mener la danse”. “Nous avons promis et nous avons tenu parole! Il est temps d’exprimer notre fidélité au sang des shahids!”. Le communiqué poursuit en clamant que le Hamas est “en état de légitime défense face à l’ennemi sioniste”.

Photo Abed Rahim Khatib / Flash 90

09h28: les Etats-Unis ont apporté leur soutien total à la politique menée par Israël face au Hamas. Jason Greenblatt, l’émissaire spécial du président Donald Trump a accusé le Hamas d’entraîner la région vers la guerre. Sur son compte Twitter il a écrit: “Le Hamas tire à nouveau des roquettes en direction de localités israéliennes. Une nouvelle nuit dans laquelle des familles s’entassent dans les abris et vivent dans la terreur. Israël ne fait que se défendre…”.

Même l’ONU, pour une fois, désigne les responsables. Le coordinateur pour le processus de paix (!) au Proche-Orient, Nikolaï Mladenov a exprimé son inquiétude “face à la nouvelle escalade de violence et surtout face aux tirs de roquettes en direction d’Israël”. Nikolaï Mladenov demande “un arrêt immédiat des violences sous peine de voir un développement destructeur pour la région”.

08h46: après une “pause” d’un peu plus d’une heure, les sirènes d’alerte ont à nouveau retenti dans une vingtaine de localités du Néguev occidental ainsi qu’à Ashkelon et dans la région de Lakhish. Certains axes routiers ont été fermés et la Défense passive a demandé que les activités pour enfants soient organisées dans des espaces protégés.

08h30: rien que depuis minuit, ce sont plus de 80 roquettes et obus de mortier qui ont été tirés en direction d’Israël, soit en tout plus de 150 depuis le début de cette nouvelle escalade. Il y a eu plusieurs blessés côté israélien dont une femme très gravement atteinte et dont la vie est en danger. Durant la nuit de mercredi à jeudi, Tsahal a visé plus de 140 objectifs du Hamas et du Jihad islamique dans la bande de Gaza, qualifiés de “cibles de qualité”.

Il semble que cette fois-ci, Tsahal ait décidé de changer la donne. Le cabinet de sécurité doit se réunir dans la matinée pour donner son accord à une opération déterminante qui rétablira la dissuasion face aux organisations terroristes. Un haut responsable de Tsahal a déclaré que désormais, l’axiome “le calme répondra au calme” n’est plus de mise. Selon lui, le Hamas a violé les accords conclus après l’Opération Tsouk Eitan et il en paiera le prix lourd. Cet officier supérieur a même évoqué l’éventualité d’une évacuation de localités de la bordure en vue d’une opération d’envergure. Sans entrer dans les détails, cet officier a déclaré que “le Hamas avait commis d’énormes erreurs et qu’il comprendra dans dans les heures qui viennent que ce n’est pas lui qui fixe les règles du jeu”. Evoquant les négociations qui se poursuivent au Caire entre le Hamas et les Egyptiens, l’officier a exprimé son pessimisme: “Nous sommes aujourd’hui beaucoup plus proches d’une confrontation que d’un arrangement”.

Vidéo:

Photo porte-parole Tsahal

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Comment

  • Moshé

    10 août 2018

    Il faudrait commencer par meshal ou hannyeh !!

    Replay

Laisser un commentaire

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !