Israël : l’opération de vaccination se poursuit avec rapidité

Ce sont près d’un demi-million de citoyens israéliens qui ont déjà reçu le vaccin contre le virus du Covid19 en à peine neuf jours, depuis que le Premier ministre et le ministre de la Santé s’étaient fait administrer la première dose devant les caméras.  Ils ont été 115.000 rien que pour la journée de lundi.  Il s’agit de 25% de la catégorie des personnes à risques. Le ministère de la Santé a promis d’accélérer encore le rythme.

Chaque personne ayant reçu la première dose du vaccin recevra sa seconde dose au bout de 21 jours. Selon le processus, c’est une semaine après cette seconde dose qu’une quantité nécessaire d’anticorps sera présente dans le corps.

Pour l’instant, selon les consignes du ministère de la Santé, les catégories prioritaires pour l’obtention du vaccin sont : les personnels médicaux et les bénévoles des organisations de premiers secours, les citoyens de 60 ans et plus et les personnes souffrant de maladies chroniques.
Il s’agit d’une véritable course contre la montre car les chiffres de la propagation du virus dans cette troisième vague avec le cap de 5.000 nouveaux malades quotidiens atteint.
Photo Pixabay

close

Attendez...

Et si vous receviez chaque matin l'info en direct d'israël 24h/24 - 6j/7 ?

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.
En vous inscrivant, vous accepter de recevoir des offres de partenaires de LPH Infos

Article suivant

Commentaires 5

  1. martinette says:

    Attention par contre aux gens allergiques et notamment a la pénicilline car comme ce matin et hier aussi 2 cas graves de gens allergiques ont du été hospitalisé suite a un gonflement de leur corps.
    Cela prouve clairement (je ne suis pas anti-vaccin car je me vaccine depuis plusieurs années contre la grippe) encore que ce vaccin a été testé a la va-vite et que un petit pourcentage de cas graves seraient acceptes malheureusement.
    Transmettre a ceux qui ont une allergie de réfléchir 2 fois avant de se faire vacciner.
    Car Un homme de 49 ans est arrivé au centre d’urgence de Terem deux heures après la vaccination pour choc anaphylactique. Il a reçu un traitement spécial et a été autorisé à rentrer chez lui, mais il sera surveillé.
    Habituellement, les médecins avertissent que le vaccin ne doit pas être administré à ceux qui ont une réaction allergique au polyéthylène glycol, mais la victime a déjà été diagnostiquée avec une réaction allergique à la pénicilline. A TRANSMETTRE SVP…

  2. KIGEM says:

    MARTINETTE 2 CAS SUR 500 000 VACCINÉS JE CROIS VRAIMENT QU IL Y A LIEU DE REFUSER LA VACCINATION (je plaisante)

  3. meir says:

    Pourquoi mon commentaire ne parait ?

  4. meir says:

    Je dis qu’il n’y a pas que l’allergie qui pose proble’me en citant la FDA et le monsieur vaccin francais.

  5. François says:

    Et surtout chut Chloroquine, interdite, sauf cas particulier(n’est ce pas, Mr Macron!) le vaccin avant tout voyons: 60 millions à vacciner contre 60000 à soigner si nécessaire. Il faut un vaccin mille fois moins à risque que la chloroquine pour que le solde vaccin soit positif!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.