Incertitude quand à la venue des deux élues musulmanes antisémites du Congrès américain

Nouveau test pour la capacité de fermeté israélienne face au BDS. Les deux représentantes musulmanes au Congrès américain, Ilhan Omar (Minnesota) et Rashid Tlaib (Michigan) devraient arriver vendredi en Israël. Leur but n’est évidemment pas d’exprimer une quelconque sympathie pour l’Etat juif. Bien au contraire, elles entendent exhiber leur soutien à la cause ‘palestinienne’ et prévoient notamment de se rendre de manière démonstrative sur le mont du Temple, à la mosquée Al-Aqsa, accompagnées de représentants de l’Autorité Palestinienne.

A un jour de leur arrivée, les informations sont contradictoires. Jusqu’à mercredi, les instructions “venues d’en-haut” étaient d’autoriser la venue de ces deux provocatrices. La semaine dernière, Reouven Azar, adjoint au conseiller à la Sécurité nationale, avait convoqué une séance consacrée à cette affaire, la politique appliquée jusqu’à présent ayant été l’interdiction d’entrée sur le territoire israélien de personnes soutenant le BDS. Il avait  indiqué qu’il serait préférable que les deux élues américaines n’entrent pas sur le territoire israélien, mais dans le cas contraire, de “limiter les dégâts autant que possible”, notamment que la police interdise toute participation de membres de l’Autorité Palestinienne, qui aurait signifié une victoire symbolique et médiatique pour ces deux élues.

Mais s’agissant de deux membres du Congrès américain, la chose est plus délicate car le Premier ministre ne veut pas non plus froisser les élus démocrates du Congrès ni montrer qu’Israël ne serait pas un Etat “ouvert et démocratique”. Le Parti démocrate, de plus en plus à gauche, a fait savoir que si Ilhan Omar et Rashida Tlaib n’étaient pas autorisées à entrer en Israël, il annulerait une délégation d’élus démocrates qui doit se rendre en Israël sur initiative de l’Aipac.

De l’autre côté, le président américain Donald Trump, tout en affirmant ne pas vouloir se mêler des décisions israéliennes, avait fait savoir son mécontentement du fait qu’Israël accepte de faire entrer ces deux élues qui lui-même ne cesse d’attaquer pour leurs propos anti-israéliens et antisémites. “Si ces élues boycottent Israël, Israël devrait les boycotter également” aurait dit Donald Trump avec le bon sens qui est le sien.  Pour certains dans la droite israélienne, l’autorisation d’entrée en Israël de ces deux provocatrices constituerait même un affront pour le président américain qui se démène pour soutenir Israël sur tous les fronts.

Mais jeudi matin, en revanche, des informations indiquaient que le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur pourraient finalement interdire l’arrivée des deux membres de la Chambre des représentants. Mercredi, une ultime réunion s’est tenue entre le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur, les ministre des Affaires étrangères, le conseiller à la Sécurité nationale et le conseiller juridique du gouvernement pour décider.

Rashida Tlaib va participer à un séminaire antisémite

Cette dernière information devrait convaincre Binyamin Netanyahou de ne pas permettre l’entrée en Israël de Rashida Tlaib. Cette dernière va participer le samedi 21 septembre à un colloque organisé par l’organisation American for Palestine (AMP), aux côtés de l’ancien présentateur de la CNN Marc Lamont-Hill, licencié pour propos antisémites et appel à “la libération de la Palestine de la Mer au Jourdain”. L’AMP soutient ouvertement le BDS.

Photo Twitter

Next Post

Comments 7

  1. Nathan Abitboul says:

    J’espère qu’elles seront remise dans l’avion du retour et qu’elle ne de leur pas que les bureaux de police de l’aéroport Ben Gourion, nous allons voir pour quoi et pour qui roulent nos dirigeants, ce sera un teste sur leur capacité à faire respecter ISRAËL aux yeux du monde.

  2. martinette says:

    Deux cafards qui arrivent en Israel? Sano !

  3. Edmond Richter says:

    J’AI COLLECTÉ EN DEUX ANS 352 EXEMPLES DANS MES “CHRONIQUES DU MASOCHISME ISRAÉLIEN”! CECI EST UN EXEMPLE DE PLUS CAR IL FAUT VRAIMENT ÊTRE MASOCHISTE POUR AUTORISER CES DEUX VIPÈRES À FOULER LE SOL D’ISRAEL. iL FAUT DE PLUS ÊTRE DUNE STUPIDITÉ SANS PAREILLE POUR IMAGINER UNE SEULE SECONDE QUE CES DEUX VIPÈRES ABANDONNERONT LEUR ANTISÉMITISME HAINEUX EN VISITANT ISRAEL

    • Nathan Abitboul says:

      Lol. . . Non ! Pas du masochisme Israélien mais du masochisme des dirigeants Israéliens et pas seulement depuis deux ans mais depuis dix ans et peut être si certain Israéliens n’ouvrent pas les yeux il y en aura encore pour cinq ans de masochisme et de capitulation face à l’ennemi.

  4. Damran says:

    Malheureusement, Israël ne sait toujours pas prendre les bonnes décisions au bon moment.
    Israël est une hyper démocratie qui vote des lois, et qui se doit de les appliquer.
    La Kneset a voté une loi qui sanctionne les agissements de BDS et leurs soutiens, mais ne l’applique pas.
    Ainsi, ces deux provocatrices qui représentent l’extrême gauche au Congrès, peuvent débarquer en Israël, se déplacer comme elles veulent, et surtout, chercher des occasions pour faire des déclarations scandaleuses, et organiser des provocations qui leur permettront de jouer aux victimes, rôles qu’elles adorent jouer.
    Bien entendu, une meute de chacals va les suivre de manière à donner le plus d’impact médiatique possible aux provocations et déclarations incendiaires qu’elles risquent de faire, comme dans leur pays.
    Pourquoi Israël accepte-t-il de recevoir ces deux malades mentales qui feront tout pour créer des situations compliquées qui donneront une image négative d’Israël, alors qu’il suffisait de leur interdire l’entrée du pays, comme le font toutes les démocraties de la planète ?
    Franchement, aller chercher des emm…bêtements pour rien, relève une fois de plus, de l’incapacité d’Israël à analyser une situation délicate, et à prendre des décisions simples qui permettent d’échapper aux pièges.
    Refuser l’entrée de ces deux cinglées aurait eu moins d’impact que leurs risques de dérapages volontaires….

  5. martinette says:

    Heureusement que (et c’est malheureux) Trump ait pressé Natanyaou pour interdire l’entrée de ces 2 antisémites de fouler notre terre sainte.
    Vivement que ce dernier laisse sa place a quelqu’un qui sera de la trempe d’un premier ministre israélien sachant garder l’honneur du peuple juif sur sa terre..
    (Taavir memchelet zadon mine aaretz.: .Amen ve Amen)

    • Nathan Abitboul says:

      Amen ! ! ! Et je m.e demande si finalement Trump aussi n’en a pas ras le bol de natanyahou, car c’est tellement évident qui ne se bat ni pour un idéal politique ni pour son peuple mais seulement pour des intérêts personnel et surtout sauver sa peau face à la justice

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Jerusalem
Monday, September 23, 2019
Sunny
16 ° c
59%
4mh
-%
15 c 8 c
Wed
10 c 6 c
Thu
10 c 7 c
Fri
11 c 7 c
Sat
Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !

Chaque matin, en prenant votre café, recevez sur votre boite mail, les dernières actualités en direct d'Israël.