Important contrat militaire signé entre Israël et le Maroc

Lorsque l’on parle de contrat de vente d’armement signé entre Israël et un autre pays, il s’agit dans la plupart des cas de vente d’armement israélien et non l’inverse. De part sa qualité et son efficacité, l’armement israélien est très prisé et recherché par de nombreux pays.

Lors de sa visite historique au Maroc, le ministre israélien de la Défense Benny Gantz a signé avec son homologue marocain Abdellatif Lidiyi un important accord de fourniture d’armement. Lors de leur rencontre, le ministre marocain et des représentants de l’establishment sécuritaire marocain ont présenté au ministre israélien une véritable « liste de commissions » : appareils sans pilotes produits par les Industries aérospatiales israéliennes (IAI), des systèmes de radars produits par Elta Ltd, des drones multirotor, des systèmes de neutralisation de drones multirotor, l’amélioration des équipements des appareils de l’armée de l’air marocaine et surtout, le système de défense antiaérienne avec les missiles « Barak 8 », qui peut équiper les navires de guerre ou les forces terrestres. Le montant du contrat s’élève à des centaines de millions de dollars.

L’armée marocaine fait face à deux menaces principales : à l’est, l’Algérie avec laquelle les tensions sont croissantes et qui est actuellement l’armée la plus puissance du Maghreb, et au sud-ouest le Front Polisario au Sahara occidental, soutenu par le Hezbollah. Le Maroc compte donc beaucoup sur Israël pour combler l’écart et se mesurer à ces deux menaces.

Lors de ces entretiens, il a même été convenu d’entraînements communs entre Tsahal et l’armée marocaine, un scénario inimaginable il n’y a pas si longtemps encore et qui a été rendu possible par les Accords d’Abraham. Le ministre israélien de la Défense l’a clairement reconnu dans une interview qu’il a accordée au magazine « L’Observateur du Maroc et de l’Afrique ». Il a également commenté ce rapprochement entre Israël et le Maroc : « Après des années de coopération informelle dans la lutte antiterroriste, nous avons fait un pas en avant dans nos relations, nous les avons officialisées et avons maintenant signé un accord de défense qui nous permettra d’échanger des informations et d’effectuer des formations conjointes. Cette coopération est cruciale face aux défis régionaux et aux menaces contre la paix mondiale que constitue le terrorisme fondamentaliste ».

Photo Avshalom Sassoni / Flash 90

 

Article suivant

Commentaires 1

  1. Pascal Petit says:

    Pas sûr que le « marocain de base » appréciera; surtout s’il est musulman.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.