Début de tensions entre Washington et Jérusalem concernant l’Iran ?

Après l’opération de haute qualité attribuée à Israël contre un bateau-espion iranien en mer Rouge, le Wall Street Journal a cité des hauts responsables américains qui ont exprimé leur colère à propos du ‘timing’ de cette opération, qui selon eux n’était pas dû au hasard mais avait pour but de torpiller la réunion qui se tenait le lendemain à Vienne entre l’Iran et les autres pays signataires de l’accord de 2015. De telles accusations ont également été entendues à Téhéran ce qui pourrait indiquer une coordination des réactions entre les deux pays.

Selon le Wall Street Journal, ces propos émis par de hauts responsables américains, même s’il n’y a pas eu de réaction officielle, étaient destinés à faire passer un message à Israël demandant à ne pas gêner une éventuelle reprise des pourparlers entre les Etats-Unis et l’Iran. Une nouvelle preuve que l’ère Trump est bel et bien révolue et que Washington et Jérusalem ne sont plus sur la même longueur d’ondes sur les dossiers du Moyen-Orient.

Le journaliste Tsvi Yehezkeli, spécialiste du Moyen-Orient et du monde arabo-musulman, dit constater avec stupéfaction que l’Administration Biden est en train de tomber dans le « piège des sourires » tendu par les dirigeants iraniens. Le directeur du Mossad Yossi Cohen s’envolera pour Washington afin de tenter de convaincre les responsables américains qu’il y a des aspects qu’ils refusent de voir dans l’attitude iranienne : les Iraniens exigent au préalable de toute reprise de dialogue direct une levée de toutes les sanctions, mais le jour où ils l’auront obtenue, ils seront plus forts et encore plus agressifs. Et ils savent que les Américains sont « dans leur poche » car la volonté de l’Administration démocrate est de revenir coûte que coûte à l’accord.

Pour Yehezkeli, il y a aujourd’hui deux écoles : celle de l’Administration Biden qui accorde du crédit aux iraniens et qui pense qu’il faut négocier car une une fois revenu à l’accord, l’Iran abandonnera son rêve nucléaire, et il y a l’école israélienne qui sait que l’Iran veut se doter par tous les moyens de l’arme atomique. Le journaliste n’exclut pas que les relations israélo-américaines connaissent à nouveau des turbulences à propos de la politique envers l’Iran, surtout en cas de reprise des pourparlers, car selon lui les Américains ne comprennent pas les réalités du Moyen-Orient et ils sont mûrs pour tomber dans l’escarcelle des iraniens.

Photo Wikipedia

Article suivant

Commentaires 3

  1. Barkohva says:

    Ce que hussein n’a pu obtenir ou faire concernant l’Etat d’Israël , ce n’est pas le bidet de service qui pourra faire mieux , télécommandé comme il est d’ailleurs.

    Aujourd’hui , le Peuple Hébreu est bel et bien revenu chez
    L U I , et quoiqu’ il peut se passer , aujourd’hui ou demain , plus personne ne pourra plus le renvoyer en EXIL….

    Il y a des Sonotones en Promo pour les Sourds
    Des battes de base-ball pour les échauffements en communauté ou en privé , aux choix, pas de bousculade , y en aura pour tout le monde.

    hussein peut s’en retourner chez lui au Kenya ou a Guentanamo
    bidet pourra aller soigner son Alzheimer tranquillement.
    Que ça ne changera rien au problème d’Israel , et a son Peuple Hébreu , bientôt le Grand Israël , et tous les voyous Collabos en creveront la bouche ouverte.

  2. simon says:

    Cette posture américaine ne fera que resserrer les rangs entre Israël et les pays sunnites aussi menacés par l’Iran. Tout comme les accords d’Abraham sont la suite logique des menaces iraniennes a l’encontre des monarchies, la collaboration gagnant/gagnant entre Israël et ses voisins ne sera que plus intense et dans un réel climat de confiance car ils comprendront qu’Israël n’est et ne sera jamais un pays belliqueux car c’est un élément intrinsèque au peuple juif. l’Ère Trump aura révélé la fracture gauche/droite de la Société américaine et le danger est aujourd’hui a l’intérieur de ce pays avec risques de confrontations après tout, n’oublions pas la guerre de sécession avec toutes ses victimes, elle a bien eu lieu.

  3. madredios says:

    Hussein et Sleepy Joe : Les 2 squatters de la Maison Blanche, tout souriants avec iranie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.