Covid19 : des fuites de documents chinois attestent les accusations de Donald Trump

Le gouvernement chinois savait ! Combien le président américain Donald Trump a-t-il été moqué lors de la campagne présidentielle lorsqu’il accusait les autorités chinoises d’être responsables de l’exportation du virus du Covid19.

Des documents gouvernementaux internes chinois sont arrivés dans les mains de la chaîne CNN et qui prouvent que l’expansion de la pandémie en-dehors des frontières de la Chine aurait pu être évitée si le gouvernement central avait fait preuve de plus de transparence et d’honnêteté. Il s’agit de fuites sans précédent en provenance d’un pays aussi surveillé que la Chine. Ces documents consignés dans un rapport de 117 pages ont été fournis à la chaîne américaine par un « donneur d’alerte » anonyme sous le nom de « Wuhan Files ».

Le rapport montre que les autorités chinoises étaient au courant de l’expansion du virus hors de Wuhan bien avant d’en faire part au reste du monde. Pas étonnant non plus, ces documents montrent que le régime communiste a minimisé pendant des semaines les nombre de morts et de personnes atteintes sur son territoire. Les chiffres qu’ils ont fourni ont également induit en erreur l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a son tour a pris du retard dans la reconnaissance de la dangerosité de ce virus.

Une attitude criminelle dont le monde entier subit les terribles conséquences depuis dix mois et sans doute pour de longs mois encore.

Photo illustration

Article suivant

Commentaires 4

  1. meïr says:

    Baratin . Sauf que Trump connait comment cela a été préparé et tout va se savoir.

  2. Moshé Ben Shaoul says:

    Effectivement, ceux qui se font traiter de complotiste connaissaient cela depuis longtemps.
    Mais la liberté d’expression commence à être sacrément remise en cause ces derniers temps, étouffée par le « politiquement correct » qui a pour axiome : ce que disent les média « mainstream » et la télé est vrai, le reste est mensonge.
    Et si ce n’était pas que de la négligence alors que la guerre commerciale battait son plein entre l’administration Trump et la Chine ?

  3. Il y a très longtemps, j’avais mis en ligne sur mon blog un texte dont le titre était : Comment une dictature en l’occurrence la Chine mène sa guerre contre les démocraties.
    J’avais pensé à cet article après avoir vu à la télé que Peugeot fabriquait et vendait bien une petite moto en Afrique. Les Chinois l’ont copié et sont revenus la vendre au quart du prix de Peugeot. Peugeot a été éliminé. Rien n’a été fait pour contrer les attaques de cette dictature qui dispose d’une masse de travailleur ne disposant d’aucun droit, qu’elle utilise pour détruire les démocraties.

    • François says:

      Oui, mais … Les petites motos et scooter produits par Peugeot sont d’origine Honda, et MBK, ex-Motobécane, est repris par Yamaha, marques japonaises. Les chinois font du « bas coup » pour les italiens, virtuoses de la Moto, la moto chinoise MASH a un look rétro magnifique, conçu en France par un ingénieur français, la 125 a le moteur de la Suzuki GN qui n’est plus produite au Japon…Si on veut, à coup sûr acheter une voiture fabriquée en France on peut choisir la Japonaise Nissan!
      Toujours pour la moto, n’oublions pas l’Inde qui produit les Royal-Enfield, anglaises modernisées, avec les filets de peinture sur le réservoir réalisés à LA MAIN, modernité impossible en Angleterre: coût trop élevé, et coup (de main) presque impossible à retrouver en Occident!
      Bref, tout n’est pas si simple!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !

Chaque matin, en prenant votre café, recevez sur votre boite mail, les dernières actualités en direct d'Israël.