Benny Gantz et « l’épine » de la vallée du Jourdain

Le président de Bleu-Bleu a beaucoup de mal à jongler sur la question de l’annexion de la vallée du Jourdain. Si sa petite aile droite déclare à tout vent son soutien à une telle démarche, afin d’attirer des voix du centre-droit et du sionisme-religieux, son aile gauche plus importante, avec notamment Yaël German et Ofer Shelah pousse dans l’autre sens, craignant plus que tout un clash avec la Liste arabe qui a déjà averti qu’ils s’agirait d’une « ligne rouge » pour un soutien à Benny Gantz après les élections.

En visite mardi au nord de la mer Morte avec l’ancien ministre de la Défense Moshé Yaalon, Benny Gantz a fait une déclaration qui tente de ménager la chèvre et le chou: « Nous oeuvrerons en vue d’une annexion de la vallée du Jourdain, mais après les élections et en concertation avec la communauté internationale »!

Les réactions n’ont pas tardé. Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a écrit: « Et pourquoi attendre après les élections s’il est possible de le faire encore avant dans le cadre d’un consensus à la Knesset? » Et égratignant le président de Bleu-Blanc: « J’attends votre réponse d’ici ce soir…à moins qu’Ahmad Tibi n’oppose son veto! »

Dans on propre parti, Yaël German (Bleu-Blanc/Yesh Atid) demande de bien regarder ce qui est écrit dans la plateforme politique de Bleu-Blanc où il n’est aucunement question d’une quelconque annexion de territoires mais au contraire de « désengagements ».

Plus à gauche, c’est la franche opposition. Amir Peretz, n°1 du bloc Avoda-Gesher-Meretz a écrit: « J’attend du parti Bleu-Blanc qu’il ne se laisse pas entraîner dans l’ordre du jour imposé par l’extrême droite emmenée par Betzalel Smotritch. L’avenir de la vallée du Jourdain doit être fixé dans le cadre d’un processus de paix vers un accord global (sic) avec un accent sur les besoins sécuritaires impératifs d’Israël. Bleu-Blanc ne doit pas tomber dans ce piège tendu par la droite et qui ne sera pas le dernier dans cette campagne électorale ».

Plus sévère encore, Tamar Sandberg a écrit: « Pour un gouvernement d’annexion dangereux qui embrasera tout le Moyen-Orient (sic) nous avons déjà Benett et Smotritch. Les tentatives de Benny Gantz de doubler même la droite la plus extrême risque de se terminer par un terrible accident pour l’Etat d’Israël tout entier. Nous en concluons que la question de savoir vers où ira Benny Gantz dépendra de ses partenaires. Nous nous engageons à le maintenir dans la bonne voie ».

Quant à la Liste arabe, son président Ayman Oudeh a menacé, comme l’avait fait Ahmad Tibi il y a quelques jours: « Gantz! Les citoyens de ce pays ont droit à de l’espoir et non à une imitation. Ce n’est pas ainsi que l’on remplace un Premier ministre! L’annexion constituerait la fin de toute chance de paix et de démocratie(sic). Apparemment vous avez oublié qu’il y aura aussi un lendemain à l’élection…. Votre tentative pathétique de grappiller quelques voix à droite ne vaut pas le risque de destruction de notre avenir à tous ».

Photo Hadas Parush / Flash 90

Article suivant

Commentaires 6

  1. Moshé ben Shaoul says:

    Quel débat stérile !
    BB est vraiment fort.
    Car ses soutiens inconditionnels (j’arrive à être respectueux voyez-vous) vont dire : ah ah, vous voyez bien que c’est une liste de gauche que ce Blanc Bleu. BB B BB B BB
    Oui mais, pourquoi n’est-elle pas encore annexée cette vallée alors que BB avait le temps en plus de dix ans de pouvoir quasi absolu ?
    Oui, mais c’est que c’est maintenant le moment opportun… Et il le sait.

    • Moshé Ben Shaoul says:

      Ils sont tellement prévisibles !
      Bien sûr, je suis entièrement d’accord. La réponse de Ganz est archi nulle. Ce point étant clair, en revanche, pas d’esprit critique pour l’inaction de BB pendant ces dix dernières années. Pire encore, pendant ces années Trump avec le déménagement de l’ambassade à Jérusalem et la reconnaissance du Golan, pourquoi faut-il se réveiller maintenant ?
      Ah oui, il y a une campagne électorale et un gros enjeu !
      Où sont donc les Golda Méïr, les Begin et le Shamir qui se préoccupaient du bien du peuple et qui en était fiers (quand bien même, eux aussi ont fait des erreurs).
      Depuis ces géants nous sommes face à de petites pointures, qui arrivent à donner parfois l’impression de grandeur aux pauvres crédules, mais qui n’ont d’autre préoccupation que leur nombril.
      Lamentable !

  2. ixiane says:

    Oui , c’est bien la raison pour laquelle BIBI n’arrive pas à avoir la majorité …; il est un « peu » mou , il a gelé les constructions en JUDEE Samarie , dans la Vallée du Jourdain !! Il a eu plus de 10 ans et rien n’a été fait ! et maintenant ce sera peut -être trop tard !!!

  3. chouika says:

    Pauvre petit homme,il précise bien avec l’accord de la communauté internationale,il ne prend aucune responsabilité,sachant très bien que la C I dira NON, il fait tout pour avoir la place de BIBI,mais il ne lui arrive méme pas à la cheville,aucun autre ne pourra parler aux grands du monde comme le fait BIBI,alors mr gantz,allez vous faire voir ailleurs avec votre équipe de bras cassé

  4. Calimero says:

    MBS, la ferme, la vérité saute aux yeux, Gantz et Tibi veulent la mort d’Israël. Tout électeur qui ne votera pas Netanyahu signera son crime, la disparition d’Israël.

  5. Calimero says:

    Ixiane, nous parlons d’aujourd’hui et de demain pas du passé. Si aujourd’hui Gantz avec Tibi passe Israël crève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !

Chaque matin, en prenant votre café, recevez sur votre boite mail, les dernières actualités en direct d'Israël.