Argentine: changement de ton sur le Hezbollah

Alberto Fernandez – Photo Wikipedia

L’élection le de 27 octobre d’un nouveau président argentin pourrait avoir des conséquences sur l’attitude du nouveau gouvernement à l’égard du Hezbollah libanais. Le nouvel élu, Alberto Fernandez, issu de la coalition de gauche « Front commun » a reçu l’ambassadrice d’Israël à Buenos Aires Galit Ronen. Parmi les sujets évoqués, la décision de l’ancien président Mauricio Macri d’inclure le Hezbollah dans la liste des organisations terroristes. On sait que le Hezbollah, l’une des tentacules de l’Etat-terroriste iranien, a été impliqué dans les deux terribles attentats antisémites perpétrés dans la capitale argentine dans les années 1980.

Lors de cette entrevue, le président Fernandez a annoncé à l’ambassadrice d’Israël qu’il envisage de reconsidérer la décision de son prédécesseur, au motif que le Hezbollah…est aussi un parti politique légitime représenté au parlement et au gouvernement libanais! C’est l’argument généralement avancé par les Etats qui refusent de reconnaître la vraie nature de l’organisation chiite.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a déjà transmis des messages au nouveau président par l’intermédiaire de l’ambassadeur argentin en Israël Mariano Caucino, faisant remarquer que l’annulation d’une telle décision pourrait nuire aux relations entre Buenos Aires et Washington, les Etats-Unis tentant de combattre activement le Hezbollah à travers le monde. Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo s’était même rendu en Amérique du Sud pour convaincre des pays d’inclure le Hezbollah dans la liste noire.

En Israël on se méfie aussi de la nouvelle vice-présidente argentine, Cristina Kirchner, qui fut présidente de l’Etat de 2007 et 2015 et qui a joué un rôle trouble dans les enquêtes sur les attentats de Buenos Aires. Elle a été soupçonnée de vouloir brouiller les pistes afin de dédouaner l’Iran de sa responsabilité et même d’être impliquée dans l’assassinat du juge Alberto Nisman qui prévoyait de l’auditionner sur ses liens avec Téhéran. Elle avait notamment signé un important accord économique avec les Iraniens impliquant la mise sous éteignoir de la longue enquête sur les attentats.

Photo Illustration

Article suivant

Commentaires 6

  1. Elie de Paris says:

    Fuyez ce pays, amis juifs, la machinerie qui a trucidé le valeureux Nisman _H’Y’D _ est revenue au pouvoir avec la sorcière que l’on sait.
    Ce pays a reçu beaucoup de réfugiés juifs…et beaucoup de nazis.
    Hashem va bientôt sévir, et comme pour Lot, ne vous retournez pas…

  2. Barkohva says:

    Ce pays , depuis la nuit des Temps à toujours donné refuge aux plus Grands Criminels de Guerre , ou à des Terroristes pour leurs arrières bases
    Pourquoi changer aujourd’hui , Ce qui est appliqué depuis la nuit des Temps.
    Le sachant , sommes nous obligés d’avoir des contacts avec ce Pays et pour y récolter quoi ? »’
    Chacun chez soi , et l’histoire s’arrêtera là ….
    Nul besoin d’une telle fréquentation…..

  3. marcopo says:

    L’argentine un pays qui a toujours donné un refuge aux criminels comme Eichman , aujourd’hui avec les gauchistes ce sont les criminels islamistes à la solde de l’Iran , dommage que les anglais ont arrêté la guerre des malouines ils auraient pu colonisé ces abrutis d’argentins…,

  4. Madredios says:

    Ce qui est arrivé dans les pays arabes avec les juifs va surement arriver dans les pays d’Amérique Latine.
    Notre seule maison est SION.

  5. redempteur says:

    l’argentine va pouvoir recevoir tous les criminels juifs puisque comme vous dites il a l’habitude d’accepter les assassins

  6. Edwake says:

    A REDEMPTEUR : vermines de l’humanité et aux AMALECITES votre fin est très proche ; ainsi ce monde sera purifié du MAL ; B.H :AMEN VE AMEN …..!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !

Chaque matin, en prenant votre café, recevez sur votre boite mail, les dernières actualités en direct d'Israël.